Notre mission

"Explorer, étudier et décrire le monde végétal, le préserver et le faire connaître pour construire ensemble un avenir durable." Steven Dessein, administrateur général 

Un Jardin botanique avec une histoire riche…

L’histoire du Jardin botanique remonte à 1796. Ainsi l’institution est plus vieille que le royaume de Belgique et nous avons une expérience des plantes de plus de deux siècles. Le Jardin botanique comprend 92 hectares avec plein de bâtiments historiques, dont un château avec une tour datant du 12ème siècle.

 

Avec des collections uniques…


Le Jardin botanique dispose d’un grand herbier avec à peu près quatre millions de spécimens dont le plus grand herbier de roses au monde ainsi que d’importantes collections historiques provenant du Brésil et de l’Afrique centrale. En outre, le Jardin botanique héberge une bibliothèque botanique avec plus de 200.00 ouvrages, des publications allant du 15ème siècle jusqu’à nos jours.

 

Avec la mission de garder les plantes pour l’avenir…


Le Jardin botanique garde plus de 18.000 différentes sortes de plantes vivantes dont différentes sortes en voie de disparition comme la fougère Laurentpalm (Encephalartos lautentianus). En outre, on y trouve une banque de semence internationalement reconnue avec entre autres des semences de multiples variétés d’haricots sauvages.

 

D’étudier les plantes et les champignons…


Les activités de nos scientifiques pour cartographier et d’étudier la diversité des plantes, champignons et algues s’étendent au monde entier, de l’Antarctique jusqu’aux forêts tropicales du Congo. Le travail scientifique se concentre sur une identification correcte et scientifique des différentes sortes de plantes. Quelles sont les caractéristiques d’une sorte ? Combien de sortes y a-t-il ? De quelle façon est-ce que l’on peut distinguer les sortes les unes des autres ? Aucune d’activité économique ayant trait aux plantes ou des plantes de produits dérivés n’est possible sans que les réponses sur ces questions fondamentales soient données. La connaissance du nom scientifique est la clé pour valoriser toute information sur cette sorte. Une identification correcte aide par exemple à distinguer les sortes toxiques des plantes médicinales apparentées ou bien d’identifier des sortes en voie de disparition ayant besoin de mesures protectrices.

 

De diffuser la connaissance des plantes…

Chaque année environ 100.000 personnes visitent le Jardin botanique. La plupart des visiteurs connaissent surtout les collections de plantes ainsi que les serres, mais naturellement il y a beaucoup plus à visiter. Nos scientifiques partagent avec passion et enthousiasme leurs connaissances avec le public. Le Jardin botanique a développé toute une série d’outils afin de diffuser la connaissance sur les plantes de la manière la plus efficace possible et de sensibiliser le public à la nécessité de la conservation des plantes.