Musa n°60, Hiver 2019
 
 
 

Annual Report 2018

  • Le Palais des Plantes interractif

L'année dernière, de nouveaux panneaux d'information ont été installés dans le Palais des Plantes. Beaucoup de réactions positives nous sont déjà parvenues et nous vous en remercions. Cette année, nous ferons un pas de plus...

Voulez-vous savoir d'où vient le thé vert que vous buvez chaque matin ? Envie d'une épreuve familiale pour distinguer les parfums des pelargoniums ? Vous êtes-vous déjà senti comme un fossile ? Savez-vous quelle plante rend votre glace à la vanille si délicieuse ?

Sentir, toucher... La promenade dans les serres du Palais des Plantes sera une expérience active et interactive pour toute la famille. Petits et "grands" enfants, chacun pourra relever un défi avec les nouveaux éléments interactifs du Palais des Plantes. L'excursion parfaite pour un dimanche après-midi pluvieux !

 

  Dag Wetenschap 2019

  • Journée de la science

Le dimanche 24 novembre, plus de 1 100 visiteurs ont visité le Jardin botanique sous un soleil d'automne radieux. Dans le cadre de la Journée de la science, ils ont pu profiter des belles couleurs automnales et d'une gamme fascinante d'activités.

Comme d'habitude, les visiteurs ont été accueillis dans le bâtiment de l'Herbier. Ils ont reçu des explications sur le fonctionnement de l'herbier et l'importance de cet immense trésor pour nos recherches scientifiques. Nous avons montré comment les spécimens d'herbiers sont scannés sur un tapis roulant et ensuite mis en ligne, à la disposition des scientifiques du monde entier. Dans le cadre du projet de science citoyenne DoeDat !, le visiteur a pu contribuer à la numérisation de spécimens d'herbiers.

Dans le ‘Botanivan’, à l'entrée du Labo du Bois, le public a pu tester ses connaissances sur ce matériau au moyen d'un quizz. Pour l'occasion, le Botanivan a été conçu comme un laboratoire mobile équipé de six stéréomicroscopes. Quiconque regarde le bois de la sorte sera émerveillé par sa beauté.

Après une visite au Botanivan, le public a été invité à visiter le Labo du Bois proprement dit. Ici, nos experts étaient prêts à accompagner les visiteurs dans leur découverte du monde merveilleux du bois. Nos dessinateurs botaniques les ont initiés au dessin des structures du bois fortement agrandies. Pour beaucoup, ce dimanche après-midi a été un moment de détente et de découverte.

 

Madame Colette

  • Près d'un tiers de la flore tropicale africaine menacée d'extinction

Une équipe internationale de chercheurs, dont deux scientifiques du Jardin botanique de Meise, a publié un article alarmant dans la célèbre revue Science Advances, dans lequel ils rapportent que 31,7% des fougères et des plantes florales africaines sont menacées d'extinction.

Les chercheurs ont développé une nouvelle méthodologie, basée sur les procédures standard de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) pour déterminer objectivement le risque d'extinction. Grâce à cette méthode, ils ont pu analyser en une seule fois une grande base de données contenant près de 600 000 données de localisation sur plus de 22 000 espèces végétales présentes dans les régions tropicales d'Afrique.

En combinaison avec des données géographiques détaillées sur les impacts humains (exploitation forestière, agriculture, urbanisation et exploitation minière), l’équipe de recherche a pu déterminer le niveau potentiel de menace pour chaque espèce. Les résultats ont également surpris les chercheurs, mais se sont révélés être une estimation prudente plutôt qu'une exagération lors de la phase de vérification. En outre, l'influence des changements climatiques futurs n'a pas encore été prise en compte. Les zones les plus vulnérables se trouvent dans les forêts tropicales d'Afrique de l'Ouest, dans le sud de la République démocratique du Congo, en Éthiopie et en Tanzanie centrale.

> Téléchargez l'article scientifique : https://advances.sciencemag.org/content/5/11/eaax9444

 

 Meer bos tegen klimaatopwarming

  • Une nouvelle algue dédiée à la princesse héritière Elisabeth

Cette année, Bart Van de Vijver du Jardin botanique de Meise et son collègue Luc Ector (Luxembourg Institute of Science and Technology) ont découvert une nouvelle espèce d’algue sur l’archipel Crozet (Antarctique). La petite algue appartenant au groupe des diatomées s’appelle Microcostatus elisabethianus et est dédiée à la princesse héritière Elisabeth.

Les diatomées sont des algues microscopiques caractérisées par une coque externe entièrement composée de dioxyde de silicium (SiO2), soit du verre. Elles constituent l’un des groupes d’algues les plus diversifiés au monde. Elles contribuent de manière significative à la lutte contre l’augmentation du CO2 et sont également responsables de près de 25% de la production mondiale d’oxygène.

Pour le moment, la nouvelle espèce de Microcostatus n’a été observée que dans des échantillons de sol d’une petite île subantarctique de l’archipel Crozet dans l’océan Indien et est jusqu’à présent la seule espèce du genre dans l’ensemble de la région.

La description de Microcostatus elisabethianus a été publiée récemment dans la revue scientifique Plant Ecology and Evolution, éditée par le Jardin botanique de Meise.
 

 

  • Prix Van Rompaey 2019

Le botaniste Emiel Van Rompaey (1895 - 1975) fut l’un des pionniers de la recherche floristique en Belgique. À l’initiative de sa sœur, Irma Van Rompaey, un fonds fut créé au milieu des années 1980 au sein du Jardin botanique, et tous les deux ans a lieu la remise d’un prix pour récompenser des travaux de floristique réalisés dans notre pays. 

L’édition 2019 de la remise du Prix s’est déroulée ce vendredi 29 novembre et a récompensé Anne-Laure Jacquemart et Charlotte Descamps pour leur « Flore écologique de Belgique », un ouvrage simple d’usage spécialement conçu pour les étudiants et les naturalistes et qui permet la détermination d’environ 1800 plantes (Ptéridophytes et Spermatophytes) de Belgique. 

Ce livre est le prolongement du site web biologievegetale.be qui fournit des explications, des exercices de détermination et des fiches de quelques-unes des 1800 plantes rencontrées en Belgique. Elle est la première flore en Belgique à suivre la nouvelle classification internationale qui a réformé les délimitations des familles et des genres.

 

     
 
 

  • Floridylle d'hiver - Lumière enchanteresse (20, 21, 27&28.12.19 - 03&04.01.20)
  • Jeu-parcours avec GPS (jusqu’au 31.12.19)
  • Expo ‘Equilibre’ par Karin Wijnand (jusqu’au 13.01.20)
  • Le parcours des conifères (jusqu’au 16.01.20)
  • Aventures d'hiver avec le roi Amaryllo (jusqu’au 25.02.20)
  • Le Palais des Plantes - Un voyage autour du monde (21.12.19 - 20.03.20)
  • Bambous, variétés surprenantes (21.12.19 - 20.03.20)
  • Expo: ‘Sansevieria Fibre Art’ (21.12.19 - 19.04.20)
  • Parcours d’hiver - Magie hivernale (16.01.19 - 20.03.20)
  • Ne manquez pas les visites guidées avec nos jardiniers Guillaume et Michele


Voyez toutes nos activités

   
 

Elaeis guineensis

  • Le palmier à huile

Avec une hauteur maximale de 30 mètres, de longues feuilles pennées et de lourdes grappes de fruits rouge orangé, le palmier à huile est plus qu'impressionnant. De son nom latin Elaeis guineensis il appartient à la famille des palmiers et est originaire des forêts tropicales humides de l'Afrique occidentale.

De l'âge de trois à 30 ans, ce palmier fournit sans répit de l'”or liquide” : l'huile de palme. Dans la cuisine ouest-africaine, cette huile est un ingrédient essentiel et colore les plats en rouge. De la pâte de chocolat au shampoing : l'huile de palme est utilisée dans nos produits quotidiens. L'importance de l'huile de palme comme biocarburant ne cesse de croître.

L'huile de palme rouge extraite du fruit et l'huile de palmiste incolore provenant des graines représentent ensemble 36% de la production mondiale d'huile végétale. La Malaisie et l'Indonésie sont les principaux pays producteurs, mais il existe aussi des plantations en Afrique occidentale, en Thaïlande et en Amérique latine. Dans le monde entier, une zone représentant plus de 5 fois la superficie de la Belgique est déjà utilisée pour la production d'huile de palme.

Cette histoire à succès a son côté sombre. Des forêts tropicales de plaine uniques disparaissent au profit d'une monoculture de palmiers à huile. Cela se traduit par la destruction d'habitats, l'érosion des sols, le travail des enfants et l'exploitation de la population locale.

Le palmier à huile figure donc en bonne place à l'ordre du jour des organisations écologiques. RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil) est l'institution la plus importante qui œuvre pour une culture écologiquement responsable de l'huile de palme. L'année dernière, le Parlement européen a décidé de ne pas autoriser l'utilisation de l'huile de palme comme biocarburant à partir de 2021.

Dans le Palais des Plantes, vous trouverez ce magnifique palmier dans la serre G consacrée à la forêt tropicale humide. 

 

Deux beaux livres à mettre sous le sapin...

   Historia naturalis
  • De historia naturalis

Cet ouvrage de référence magistral de Marcel De Cleene (UGent) passe en revue 150 plantes indigènes. Pour chacune de ces plantes, une vue d'ensemble est présentée sur les connaissances et l’usage des plantes au cours des siècles : pour guérir les maladies, teindre des produits, combattre les parasites, tanner le cuir, conserver la nourriture... Chaque plante est agrémentée d’une belle illustration issue des collections du Jardin botanique de Meise.

Prix : 49,90 €

Pour commander, cliquez ici

 

Cactus_book

  • Le monde des cactus

Le Jardin botanique de Meise est très fier de vous présenter l'ouvrage « Le monde des cactus – Voyages aux Amériques » publié aux Éditions Racine sous la coordination de Denis Diagre-Vanderpelen, chercheur au Jardin botanique de Meise, collaborateur scientifique à l'ULB et expert C.I.T.E.S pour les Cactacées, un groupe de plantes qu'il cultive et étudie depuis plus de 40 ans. Un ouvrage de belle facture à découvrir et commander sans tarder !

Prix : 39,95 €

Pour commander, cliquez ici

 
    Editeur
Jardin botanique de Meise.

Ont participé à la rédaction de ce numéro : Tania De Roeck, Koen Es, Franck Hidvégi, Min Pauwels, Peter Roels, Marc Sosef, Bart Van de Vijver, Manon van Hoye.

Musa est réalisé par le Service Educatif.

Rédacteur en chef
Koen Es

Photos
Jardin botanique de Meise.
Si vous voulez également recevoir Musa, cliquez ici.
   
 

 

Cookies

Nous utilisons des cookies et des techniques similaires pour analyser l'utilisation du site internet, permettre de montrer du contenu provenant de tiers comme par exemple des vidéos, et pour diverses autres fonctionnalités. Ces cookies sont également placés par des tiers. En cliquant sur “Accepter”, vous donnez votre accord. Si vous n'êtes pas d'accord, vous pouvez spécifier vos préférences via le bouton "Ajuster les paramètres". Plus d'informations…

Des cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site internet. De cette façon, votre panier sera mémorisé lors de la commande et vous pourrez vous connecter avec votre compte personnel sur le site.

Les cookies sont également nécessaires pour enrichir votre expérience sur le site. Par exemple, des contenus multimédias délivrés par des tiers tels que les vidéos, sont souvent accompagnés de cookies. Nous conservons également des statistiques pour améliorer continuellement le site internet.

Enfin, les cookies sont utilisés pour collecter des informations complémentaires sur nos activités marketing, telles que les newsletters et actions promotionnelles, aussi efficacement que possible et de façon personnalisée.

Paramètres des cookies