Une espèce végétale redécouverte en Belgique après plus de 150 ans d'absence

Redécouverte du grand polycnème en Belgique grâce à un spécimen d'herbier vieux de 152 ans

 



Depuis mars 2018, l'herbier belge du Jardin botanique de Meise a été numérisé et est maintenant ouvert à la consultation publique. Des botanistes, professionnels ou amateurs passionnés, trouvent leur chemin dans cette collection d'herbiers numériques. Comme Annelies Jacobs de Natuurpunt (une organisation de protection de la nature en Flandre).

 

 

Un spécimen séché de grand polycnème (Polycnemum majus) de l'herbier de G. Dens, recueilli le 4 septembre 1866, a retenu son attention. Cette espèce était considérée comme éteinte en Belgique depuis 1946. L'étiquette de l'herbier contenait de plus amples renseignements. Le spécimen avait été prélevé par François Crépin, spécialiste de la flore belge et ancien directeur du Jardin botanique. La description exacte du site était également mentionnée : "Côteaux schisteux. Rochefort, au lieu-dit le Tige." Elle a exploré le site où la plante avait été récoltée avec Steven Jacobs et, surprise, une population relique de cette espèce existait toujours après plus de 150 ans !

 

Plus d'info : Dumortiera 114

 

 

La redécouverte de cette espèce, grâce à l'herbier numérique botanicalcollections.be, montre l'importance des herbiers comme collection de référence dans le domaine des données historiques. L'information figurant sur les étiquettes peut nous renseigner sur le passé et aussi, parfois, sur l'emplacement actuel des espèces.