Une allée de fossiles vivants

Après de nombreuses années de planification, notre drève majestueuse sera plantée en février. Pour cette drève, qui part du nouveau Centre d’accueil, nous avons fait un choix audacieux mais intéressant du point de vue botanique, à savoir le séquoia de Chine (Metasequoia glyptostroboides). 

La découverte de Metasequoia vivants remonte à 1941 en Chine. Avant cette date, l’espèce n’était connue que par des fossiles. D’autres exemples bien connus de « fossiles vivants » sont le ginkgo (Ginkgo biloba) et le pin de Wollemi (Wollemia nobilis). 

En 1947, des botanistes ont récolté de grandes quantités de graines de Metasequoia. Celles-ci ont été distribuées aux jardins botaniques du monde entier, y compris au Jardin botanique de Meise. Les graines ont exceptionnellement bien germé ici et plusieurs plants sont désormais devenus des arbres emblématiques du Jardin. 

La plus longue avenue arborée du monde, à Pizhou, en Chine, compte un million de séquoias de Chine. Même si la nôtre ne peut rivaliser avec un tel alignement, elle sera néanmoins impressionnante, avec 48 arbres.

Les séquoias de Chine sont d’attrayants conifères à feuilles caduques dont les aiguilles deviennent orange à jaune-brun à l’automne. Ils sont rustiques, ont une certaine résistance à la sécheresse, tolèrent la pollution atmosphérique et s’adaptent facilement aux conditions de croissance locales. Le hêtre (Fagus sylvatica) aurait pu être un choix traditionnel pour une avenue, mais dans un climat qui change rapidement, nous devons oser penser autrement. Avec le séquoia de Chine, le Jardin botanique de Meise est résolument tourné vers l’avenir !