Paul Bamps (6 février 1932 – 28 février 2019)

Paul Bamps, ancien chef de service du Jardin botanique national de Belgique (aujourd’hui Jardin botanique de Meise), est décédé le 28 février 2019 à l’âge de 87 ans.


Après avoir obtenu son diplôme d’ingénieur agronome à l’université catholique de Louvain, Paul Bamps s’est rendu en 1957 dans ce qui était alors le Congo belge, où il a travaillé aux stations de recherche de l’INEAC à Nioka et à Yangambi. Après l’indépendance du pays, il est revenu en Belgique et après quelques années, il a été nommé comme collaborateur scientifique de l’herbier du Jardin botanique.


Ses contributions scientifiques sur la flore de l’Afrique centrale ont donné lieu à plus de 100 publications. Il est également à l’origine de Distributiones Plantarum Africanarum ; il est devenu rédacteur en chef de la Flore d’Afrique Centrale et a compilé un répertoire botanique pour l’Afrique centrale.


Après sa retraite en 1997, il a continué à travailler à l’herbier et il était toujours prêt à partager ses vastes connaissances avec les visiteurs et ses collègues.
Bien qu’il n’ait jamais touché un ordinateur, son travail d’une précision exceptionnelle a contribué à faire de notre herbier africain l’un des herbiers les mieux organisés au monde, et a contribué au succès du projet actuel de numérisation de l’herbier (http://www.botanicalcollections.be).


Paul Bamps a collecté plus de 7 000 spécimens d’herbier partout dans le monde et a décrit 56 nouvelles espèces. Vingt-cinq espèces de plantes vasculaires ont été nommées en son honneur. Sa contribution à la botanique se perpétuera pendant de nombreuses générations.