[Science news] - Biodiversité marine

Le littoral du Mozambique est une importante zone de transition biogéographique entre la côte subtropicale de l'Afrique du Sud et la région tropicale indo-pacifique. C'est l'une des zones les plus riches en biodiversité de l'océan Indien, et pourtant l'une des moins explorées par les taxonomistes.

Des chercheurs du Jardin botanique de Meise, de l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, du Musée royal de l'Afrique centrale et de l'Université de Gand se sont rendus au sud du Mozambique en avril 2018. Le but de l'expédition était d'explorer la biodiversité marine et de former des étudiants mozambicains à la collecte et à l'identification des organismes marins. Les chercheurs se sont concentrés sur deux groupes taxonomiques négligés : les macroalgues marines (algues marines) et les échinodermes (un groupe comprenant les étoiles de mer et les oursins). Nous avons effectué de vastes prélèvements dans les habitats intertidaux et subtidaux, avec des échantillons de plus de 250 espèces de macroalgues. De nombreuses nouvelles données ont été enregistrées pour le Mozambique dont plusieurs espèces nouvelles pour la science.
 

Nous avons fait une découverte remarquable de varech (grandes algues brunes) en eaux profondes. Les forêts de varech abondent dans les eaux froides et riches en nutriments, mais elles sont généralement absentes sous les tropiques. Ces peuplements d'algues récemment découverts abritent également d'autres espèces d'algues marines connues uniquement dans les eaux plus fraîches de l'Afrique du Sud. Il est probable que le sud du Mozambique comprenne d'autres écosystèmes marins inexplorés qui, étant donné leur emplacement, pourraient être gravement menacés par les changements climatiques.


Contact & informations : Frederik Leliaert