n°10, été 2007

Quoi de neuf au Jardin botanique?

Pour réussir votre visite

A ne pas manquer

Zoom sur...

Quoi de neuf dans la Boutique ?

Meise, le jardin aux 18.000 plantes!
  • Solstice d’été et nénuphars géants 
Un joyeux événement s’est déroulé au Palais des Plantes à l’occasion de la nuit la plus courte de l’année: 120 parents étaient présents pour immortaliser en photo leur bébé sur une feuille de nénuphar géante, le fameux Victoria amazonica.  Celles-ci supportent jusqu’à 40 kg... à condition que le bout de chou reste bien tranquille. Une touche magique supplémentaire: c’est seulement la nuit que s’ouvre la mystérieuse fleur de Victoria. Une expérience inoubliable pour les spectateurs privilégiés de la scène. Pour les amateurs, rendez-vous en 2008!
  • Le Jardin botanique en Chine

En avril dernier, 1.000 participants ont écouté quatre représentants du Jardin botanique national présenter des exposés à Wuhan (Chine), au 3ème Congrès mondial des Jardins botaniques organisé par le réseau “Botanic Gardens Conservation International”.  La famille s’agrandit d’ailleurs constamment : la Jordanie, le Brésil et le Koweit ont créé de nouveaux jardins botaniques, tandis que la Chine réalise également plusieurs grands projets.

Le thème central de ce congrès traitait naturellement de la conservation des espèces végétales et du rôle que les jardins botaniques étaient appelés à jouer dans ce cadre, à l’échelle mondiale. De plus en plus de ces institutions s’engagent activement dans cette voie pour mieux préserver la richesse botanique. Meise aussi lance toutes ses forces dans la bataille! 
  • Mesdames, Messieurs les politiciens, prenez vos responsabilités!

Les instances politiques belges n’arrivent pas à un accord sur la gestion du Jardin Botanique, ce qui y rend le travail chaque jour plus difficile.  A nouveau, le directeur s’est vu contraint de fermer une serre : celle qui abrite une collection de marantacées sur laquelle travaillent des chercheurs. Les grandes serres publiques ne courent heureusement aucun danger.

Cultiver les plantes et les étudier font partie des missions principales des jardins botaniques.  Ceux-ci se sont regroupés dans le réseau mondial "Botanic Gardens Conservation International".  Meise est le "point focal" de la Belgique pour la stratégie mondiale de la conservation de la diversité végétale. 

Le Jardin botanique espère que la situation se dénouera rapidement.  Une institution scientifique ne peut regarder, sans réagir, son patrimoine se perdre petit à petit, à cause de l’inertie politique.  Il devient de plus en plus difficile pour le Jardin botanique de tenir ses engagements internationaux, faute d’une décision politique.  Si une solution n’intervient pas rapidement, ce fleuron scientifique perdra sa crédibilité auprès de ses visiteurs et de la communauté scientifique internationale. Consultez le communiqué de presse et les photos.

  • Arbustes en fleurs dans le parc: quelle diversité!

La forme et le feuillage des arbustes déterminent fortement la structure d’un jardin. Beaucoup d’entre eux fleurissent abondamment en été. Promenez-vous dans le Jardin botanique pour admirer la diversité des couleurs, des formes et tailles des fleurs. Dans le Jardin des Plantes médicinales (n° 16 sur le plan), les fleurs violacées, parfumées, du poivre des moines ou gattilier (Vitex agnus-castus), les étoiles brunes de l’arbre aux anémones (Calycanthus floridus) ou les grappes de fleurs blanches du clèthre à feuilles d’aulne (Clethra alnifolia) vous séduiront.

Près des Massifs périphériques (n° 13 sur le plan), vous serez intrigué-e par les plumeaux blancs de l’arbre à perruques (Cotinus coggyria) ou les fleurs roses pourpres de l’indigotier (Indigofera heterantha). Le parfum du clérodendron ou arbre de la fortune (Clerodendrum trichotomum) et les fleurs roses du callicarpe à petites feuilles (Callicarpa dichotoma) vous envoûteront, sans oublier notre riche collection d’hortensias (Hydrangea)  (n° 21 sur le plan). Bonne découverte !
  • La plate-bande fleurie: des idées à profusion!

En été, de nombreuses vivaces nous offrent le feu d’artifice de leur floraison. Venez trouver de l’inspiration au Jardin botanique pour ajouter une touche particulière à votre jardin. Vous découvrirez de nombreuses fleurs pleines de charme dans la plate-bande devant les serres de travail, près de la Métairie (n° 4 sur le plan).

Laissez-vous tenter par les feuilles structurées et les plumeaux crème orangé du  pavot à panicule (Macleya cordata) ou la forme délicate du sanguisorbe du Canada (Sanguisorba canadensis). Optez pour la transparence pourpre de la verveine de Buenos Aires (Verbena bonariensis) et le lilas subtil du penstémon digitale (Penstemon digitalis). Et comment ne pas être séduit par les courbes de l’épi blanc du lysimaque de Chine (Lysimachia clethroides), le bleu intense des fleurs de misère ou éphémérine (Tradescantia virgiana) et les longs cierges jaunes de la ligulaire palmisecte (Ligularia przewalskii). Surtout n’oubliez pas les délicieuses fleurs jaunes du caille-lait jaune (Galium verum), utilisées comme présure pour la fabrication du fromage de Chester. A vous couper le souffle!
  • Beauty of Meise 
Le 24 juin dernier, une nouvelle sélection de fuchsia des pépinières Michiels a été baptisée à l’Orangerie.  "Beauty of Meise" est un cultivar semi-retombant, à la corolle rose bleuté entourée d'un calice d’un rose léger. Le parrain et la marraine de cette belle fleur étaient deux bekende Vlamingen (Flamands connus) de Meise, Vanya Wellens et Jo Vally. Vous trouverez ce nouveau fuchsia en vente à la Boutique.
  • Passions géantes en fleurs !

Pour le moment, dans Mabundu, la serre des plantes économiques tropicales du Palais des Plantes (n° 5 sur le plan), les fleurs de la passion géantes (Passiflora x decaisneana) cascadent sur plus de dix mètres.  Les grandes corolles blanches et violettes vous attendent parmi les fines lianes, et sans doute bientôt les fruits.

  • Pour les amateurs de chocolat

Près de l’Allée du Ring, entre l’Herbetum (n° 17 sur le plan) et le Pavillon des Abeilles (n° 38 sur le plan), l’acajou de Chine (Toona sinensis)  vous surprendra: en été, ses petits fleurs dégagent un parfum de chocolat !  

  • Un parfum de viande pourrie...

Les stapélias, plantes succulentes d’Afrique du Sud de la famille des Asclépiadacées, portent de drôles de fleurs en forme d’étoiles, singulièrement tachetées. Le plus curieux est qu’elles sentent la viande pourrie ! Attirées par ce délicieux parfum, les mouches pollinisent ainsi la plante.  Des goûts et des couleurs... A humer dans la Serre sèche du Palais des Plantes (n° 5 sur le plan).

  • Atelier "Rien n’est plus grand qu’un arbre" (18 juillet, 1er août et 22 août 2007)

Comment puis-je calculer la taille et l’âge d’un séquoia ? Comment prendre une empreinte de son écorce ? Et pourquoi les feuilles changent-elles de couleur en automne ?

Pour les enfants de 7 à 12 ans accompagnés de leurs parents : animations à 14 h sur le thème 'Rien n'est plus grand qu'un arbre'.

Attention : inscription indispensable au 02/260.09.70.

Tarif : 5 €/adulte, 2 €/enfant (entrée comprise)

Sur présentation de la carte de la Ligue des Familles ou le Gezinsbond : 2,5 €/adulte et 1 €/enfant (entrée comprise).

En collaboration avec le, dans le cadre de "Mercredi, après-midi au musée avec Tom & Charlotte".
  • Promenade libre parmi d’exquis végétaux (jusqu'au 31 août 2007)

Tant d’aliments "bien belges" – les frites, la soupe aux tomates ou le chocolat – proviennent de loin, comme ici d’Amérique centrale.  Mais comment sont-ils arrivés chez nous ? Que racontent-ils de leur origine ? Un dépliant gratuit reçu avec le ticket d’entrée vous offre un parcours à travers les plantes les plus intéressantes en vous contant mille anecdotes sous l’angle gourmand.

Dans le cadre du programme .

  • Exposition "La nature filmée sans caméra" (Prolongation jusqu’au 2 septembre 2007)

Els van der Monde (Amsterdam) récolte des fragments végétaux - feuille, spores,... -, les dispose entre deux plaques de verre et les envoie à développer sur du papier photo.  Le résultat est fascinant : la lumière révèle les structures intimes de la graine ou de la fleur dans leur variété, dévoilant de splendides formes, souvent énigmatiques.Cette oeuvre nous interpelle sur l'incroyable diversité des formes végétales, et souvent aussi sur leur fragilité.  Le Jardin botanique est fier d'accueillir cette artiste de renommée internationale après La Haye, Munich, Tokio ou les Etats-Unis. L’exposition est accessible gratuitement avec le ticket d’entrée.

  • Nocturne au Jardin botanique national (24 août 2007 à partir de 20h) Réservé aux détenteurs d’un Pass annuel

De nuit, une promenade au Jardin botanique est une expérience unique ! Les floraisons nocturnes dévoilent leur secret à ces visiteurs privilégiés: fleurs jaunes de l’oenothère ou nénuphars géants de la Victoria amazonica.  Au contraire, les feuilles d’acacias se referment pour la nuit.  Découvrez la magie nocturne du Jardin botanique dont le magnifique Palais des Plantes (n° 5 sur le plan) et suivez le ballet des chauves-souris avec votre "bat-detector" !

Cette Nocturne, réservée exclusivement aux détenteurs d’un Pass annuel (de date à date), individuel ou familial (13 € ou 25 €), est gratuite. Le Pass permet de visiter le Jardin botanique à volonté et vous offre divers avantages.

  • ...les tilleuls du Jardin botanique

Savez-vous que pour les Celtes et les Germains le tilleul était un arbre sacré, dans lequel aurait habité Freya, la déesse de la fertilité?  Sa belle couronne voluptueuse se couvre en été de petites fleurs blanches et jaunes au parfum exquis. Nous connaissons tous le miel ou la délicieuse infusion calmante qui en proviennent. 

Au Jardin botanique, vous rencontrerez 36 espèces sur les 45 que compte la famille Tilia. Dans le bosquet près de l’Herbier, vous découvrirez (n° 1 sur le plan) un spectaculaire tilleul à larges feuilles (Tilia Platyphyllos) à neuf troncs.  Un peu plus loin, le tilleul à feuilles géantes (Tilia monticola) avoisine son resplendissant collègue de Crimée (Tilia x  euchlora), aux feuilles vert foncé luisantes.  Ou peut-être préférez-vous la forme fuselée et les feuilles très particulières, parfois profondément découpées, du tilleul Tilia x flaccida 'Diversifolia' qui se trouve aux environs du Palais des Plantes (n° 5 sur le plan)?

Vous remarquerez encore quelques très beaux exemplaires aux alentours. Si vous suivez ensuite l’Allée du Ring jusqu’au Pavillon de chasse (n° 7 sur le plan), vous parviendrez à un bel ensemble d’arbres.  Cherchez-y le tilleul d’Oliver et son cousin de Maximowicz (Tilia oliveri et T. maximowicziana).  Parions que vous serez également impressionné-e par le tilleul argenté centenaire !  Le revers des feuilles argentées et leur tronc gris foncé donnent à ces géants un aspect féerique.
  • Bougies et serviettes estivales

Avec l’arrivée des beaux jours, rien de plus agréable qu’un barbecue ou un buffet froid au jardin.  Agrémentez les mets délicieux de votre assiette avec de jolies bougies et des serviettes décorées de lavandes, de roses ou de toutes sortes d’animaux.: cela ajoutera une touche estivale au plaisir d’être en bonne compagnie.

  • Une histoire des fruits et légumes belges

Saveurs du terroir

Redécouvrez l’histoire de la Belgique, de 1750 à nos jours, sous un angle inattendu : notre assiette.  Suivez les tendances, les modes de la production et la consommation des fruits et légumes du pays, ou comment le chicon a succédé au chou avant de pâlir devant l’asperge tandis que le panais revient en force aujourd’hui: un livre qui se dévore!

Saveurs du terroir.  Fruits et légumes d’hier et d’aujourd’hui, Eddie Nielsen et Yves Segers,  2007, 179 pages, 27.5 €

 Le chef s’amuse !

127 pages de recettes folles, créatives, surprenantes et pleines de vitalité : gelée de raisins au chorizo et cresson, couscous de betteraves rouges, marinade de concombre au citron, groseilles et fleurs de colza... Epatez vos amis avec ce livre de cuisine, pratique et et très joliment illustré, tout en vous amusant !

Ces deux éditions s'inscrivent dans le cadre du programme de promotion des fruits et légumes du terroir . Le Jardin botanique y participe avec la promenade libre parmi d'exquis végétaux.

Légumes oubliés : le chef s’amuse, Frank Fol, 19.95 €

Vous trouverez à la Boutique le livre de jardinage que vous ne trouverez pas ailleurs!

Pour commander votre exemplaire, cliquez ici.

Editeur
Jardin botanique national de Belgique

Musa est réalisé par le Service Educatif avec la collaboration de la cellule informatique.
Merci à Francine Demuylder pour sa contribution.

Rédacteur en chef
Dr. Gert Ausloos
Photos
Véronique Corbanie, Gert Ausloos, Koen Es, Paul Borremans, Francine Demuylder, Christine Bonnaillie, Eddy Smet, Els van der Monde et Jef Felix.

Si vous voulez également recevoir Musa, cliquez ici et écrivez le mot subscribe dans votre mail. N'indiquez aucun sujet et évitez d'y ajouter votre signature. Merci.

Si vous ne voulez plus recevoir Musa, cliquez ici et écrivez le mot unsubscribe dans votre mail.

Toutes les informations pratiques, notamment concernant les heures d’ouverture et les tarifs ici.

Nationale Plantentuin van België
B-1860 MEISE
02 260 09 70
info@br.fgov.be
www.plantentuinmeise.be


Planten, bron van leven!
Les plantes, source de vie!
Jardin botanique national de Belgique
B-1860 MEISE
02 260 09 70
info@br.fgov.be
www.jardinbotaniquemeise.be