n°3, février 2006

En direct des collections

A ne pas manquer

Zoom sur...

Quoi de neuf dans la Boutique ?

Meise, le jardin aux 18.000 plantes...
  • Eclatantes écorces

Mornes, les arbres en hiver ? Pas dans le Fruticetum du Jardin botanique ! Le regard glisse sur l’écorce de nos amis dénudés... parfois presque provocants, comme l’érable Acer griseum: son écorce, fine peau de soie cuivrée, ondule au vent, dévoilant ses dessous, s’enroule en mille petits rouleaux flamboyants.  Bien différent est l’Acer capillipes : branches lisses, tons feutrés glacés, il porte à merveille son nom d’ "érable à écorce de serpent".  Plus loin, de petits arbres arborent d’étranges carrés jaune orangé (Zelkova x verschaffelti et Zelkova carpinifolia), tandis que le bouleau bleu (Betula x caerulea) fascine par les reflets ardoisés de son fût clair, velouté.  Dissemblables, surprenants, arbres et arbustes se prêtent avec grâce à votre admiration par une belle journée d’hiver.

  • L'herbier, précieux outil de la recherche
L’Université de l’Illinois a étudié l’évolution d’une plante, le panais (Pastinaca sativa) et de son ennemi naturel, la mouche du panais (Depressaria pastinacella).  Les colons européens ont introduit ce légume en Amérique du Nord au début du 17ème s., mais son ravageur n’a été recensé qu’au 19ème s.  L’étude montre que les défenses naturelles du panais contre son ennemi étaient très faibles tant que l’insecte ne se trouvait pas dans le voisinage.  Elles se sont ensuite spectaculairement accrues lorsque la mouche arriva.  Les preuves de cette évolution n’étaient pas facile à trouver vu le temps écoulé.  Les scientifiques ont eu alors recours à l’important matériel historique des herbiers, y compris celui de Meise.  En effet, les anticorps défensifs sont toujours décelables dans les anciens échantillons de plantes séchées.  Savez-vous que notre herbier compte pas moins de 3 millions d’échantillons de plantes? Vous pouvez le découvrir lors d’une visite guidée en groupe: pour en savoir plus, cliquez ici

L’étude est consultable sur http://www.life.uiuc.edu/berenbaum.

  • Un frère congolais

Grâce à un financement de l'Union européenne, le Jardin botanique national dirige le programme de restauration de l’un des plus grands jardins botaniques africains, Kisantu, à l’ouest de Kinshasa (République démocratique du Congo); sa magnifique végétation tropicale se trouve en assez bon état.  En décembre, nos botanistes s’y sont rendus pour la deuxième fois.  Leur travail: supervision de la rénovation des bâtiments et de la présentation des collections, formation du personnel, inventaire des plantes avec création d’une banque de données pour les collections vivantes et l’herbier, le tout visant à stimuler la recherche scientifique.  A côté de la lutte contre la pauvreté, de tels programmes sont importants pour la préservation des espèces végétales africaines.  Et il faut voir combien les Congolais sont fiers de leur collection de pins: forcément, ces arbres des régions tempérées sont exotiques à leurs yeux!

  • Un inventaire de la vie sur terre

Le programme 'Species 2000' (Espèces 2000) vise à recenser toutes les espèces connues d’organismes vivants: les plantes, les champignons (qui, du point de vue scientifique, ne sont pas des plantes), les animaux et les microbes.  Cette banque de données se veut un point de départ pour l’étude de la biodiversité dans le monde.  Fin 2005, le Jardin botanique a collaboré à une évaluation des inventaires de la partie européenne de Species 2000.  Actuellement, les espèces disparaissent à un rythme très rapide, surtout à cause des activités humaines.  Savez-vous qu’un tiers des plantes est menacé? Vous pouvez consulter le catalogue du vivant sur le site www.sp2000.org.

  • Promenez-vous dans la magie hivernale! (jusqu'au 20 mars)

Venez donc au Jardin botanique ! Certes, les floraisons de plein air n’ont pas l’éclat du printemps, mais sont tout en finesse.  Les chèvrefeuilles d’hiver (Lonicera standishii et L. x purpusii), les buissons d’hamamélis aux pétales échevelés ou le chimonanthe (Chimonantus praecox) au délicieux parfum de melon vous raviront par leurs formes et leurs couleurs lumineuses, inattendues à la saison froide.  L’hellébore pourpre (Helleborus purpurascens) ou l’aconit d’hiver (Eranthis hyemalis), plus discrets, vous inciteront à vous pencher pour admirer leur subtile délicatesse.  Et si vous rêvez de chaleur et d’exotisme, faites un détour par les serres, par exemple Mabundu, où les étonnantes rayures de l’arbre corail (Erythrina glauca) vous laisseront sans voix !

Demandez le dépliant à la caisse (prix inclus dans l’entrée)!
  • Exposition d'Ikebana (du 15 au 17 avril)  

Cette exposition d’art floral asiatique se tient tout le week-end pascal dans la galerie du bâtiment de l’Herbier.  Quatre écoles (Ikenobo, Sesshu, Ohara et Sogetsu) y représenteront des tendances très différentes de cet art floral, tout en simplicité, des concepts les plus classiques aux plus contemporains.  L’exposition célèbre les dix ans de Hana Chapter, l’association  belge d’Ikebana.  Les dimanche 16 et lundi 17 avril, de 14 à 16 h, ces écoles présenteront des démonstrations de montage floral. 

La visite de l’exposition est incluse dans le ticket d’entrée.
  • Avant-première exclusive réservée à nos abonné-e-s: la Serre de l'Evolution

Comment la vie est-elle apparue sur terre: dans une boue primordiale ou une lave vivante? A quoi ressemblaient les premiers organismes vivants? Comment les plantes ont-elles réussi à pousser à la verticale? Comment le règne végétal a-t-il évolué de la première algue verte jusqu’aux fleurs et fruits? Vous trouverez la réponse à toutes ces questions dans la nouvelle Serre de l’Evolution, illustrée par des plantes vivantes, naturellement, mais aussi des fossiles et des reconstitutions.  La première visite guidée de la serre est réservée à nos abonné-e-s.  Celle-ci sera précédée d’une introduction sur l’évolution des végétaux dans l’Auditorium Van Heurck.

Visite en français : rendez-vous le jeudi 13 avril 2006 à 14 h 30, à l’Auditorium Van Heurck.

  • Le camélia

C’est en Chine et au Japon qu’a commencé, il y  a 300 ans, la sélection du camélia, si populaire dans nos jardins.  Son introduction en Europe a engendré des milliers de cultivars.  Piquant, lorsque l’on sait la plante sauvage aujourd’hui menacée dans son milieu naturel... L’espèce sauvage a une fleur simple, tandis que les horticoles varient : simple, double, en forme d’anémone, de pivoine ou de rose.  Elles déclinent toutes les nuances du blanc jusqu’au rouge, en contraste appuyé avec leur feuillage vert foncé.  Préférez-vous les fleurs blanches à rayures roses et carmin du Camellia japonica 'Lavinia Maggi', ou 'Betty Sheffield Supreme', aux pétales blancs légèrement rosés ? Vous pouvez les admirer parmi d’autres espèces dans la Serre du Printemps, sans oublier les camélias de plein air, près de la Boutique.  Leurs fleurs s’ouvrent chaque jour un peu plus sous le soleil d’hiver... 

  • Dernier mois de souscription! 'Atlas van de Flora van Vlaanderen en het Brussels Gewest' 

Un must traitant de la nature végétale sauvage des Régions de Bruxelles-Capitale et Flamande! 850 pages avec les cartes de répartition des espèces et des commentaires sur 1.400 espèces de plantes. 

Atlas van de Flora van Vlaanderen en het Brussels Gewest par W. Van Landuyt, I. Hoste, L. Vanhecke, P. Van den Bremt, E. Vercruysse et D. De Beer, 1008 pp.

 Le prix magasin de ce livre sera de 59 €.  Jusqu’au 26 février 06, seulement 35 € !

Infos et souscription à l’adresse sales@br.fgov.be.  Le livre peut être retiré à la Boutique ou expédié par la poste (13 € de frais de port).

  • Pour les enfants, 'Le monde des plantes' 

Dans la Boutique, les dizaines de livres pour enfants recèlent des perles pour les amateurs de nature en culottes courtes.  'Le monde des plantes' en fait partie.  Ce beau livre, très didactique, passe en revue l’univers végétal, indispensable à la vie sur terre.  La cellule, les parties de la plante, les classifications, la génétique... le tout est présenté de manière attrayante pour les enfants, avec des illustrations et des photos surprenantes.  Et aussi de nombreux conseils pour réaliser des expériences pratiques, des observations dans la nature,... En outre, vous y trouvez de multiples liens Internet permettant une lecture approfondie ou le téléchargement d’images pour les devoirs.

 Le monde des plantes par L. HOWELL, K. ROGERS et C. HENDERSON, Bibliothèque des Sciences, Usborne Publishing, 2001/trad. 2004, 64 pp, 15,90 €.

Pour les enfants à partir de 10 ans.

 

Vous trouverez à la Boutique le livre de jardinage que vous ne trouverez pas ailleurs!

Pour commander votre exemplaire, cliquez ici. 

Editeur
Jardin botanique national de Belgique

Musa est réalisé par le Service Educatif avec la collaboration de la cellule informatique.
Merci à Piet Stoffelen et Leo Vanhecke pour leurs données scientifiques.

Rédacteur en chef
Dr. Gert Ausloos
Photos
Paul Borremans

Si vous voulez également recevoir Musa, cliquez ici et écrivez le mot subscribe dans votre mail. N'indiquez aucun sujet et évitez d'y ajouter votre signature. Merci.

Si vous ne voulez plus recevoir Musa, cliquez ici et écrivez le mot unsubscribe dans votre mail.

Toutes les informations pratiques, notamment concernant les heures d’ouverture et les tarifs ici.

Nationale Plantentuin van België
B-1860 MEISE
02 260 09 70
info@br.fgov.be
www.plantentuinmeise.be


Planten, bron van leven!
Les plantes, source de vie!
Jardin botanique national de Belgique
B-1860 MEISE
02 260 09 70
info@br.fgov.be
www.jardinbotanique.be